Libération de Biram Dah Abeid en Mauritanie, abolition de l’esclavage

Chères et chers Membres et Amis,

 

Une fois n’est pas coutume : nous vous invitons à signer l’appel lancé ci-après par Avaaz pour soutenir la mobilisation visant à la libération de Mr Biram Dah Abeid, militant anti-esclavagiste arbitrairement détenu en Mauritanie et victime de mauvais traitements. La pétition se signe très simplement d’un clic en se rendant sur le site https://secure.avaaz.org/fr/mauritania_anti_slavery_biram_loc_dn/?tCEFyab

 

Pour visiter Biram et les militants codétenus dans la prison d’Aleg, soutenir l’action locale puis participer à l’audience en Cour d’Appel le 20 août, l’un des nôtres se rend sur place dès lundi prochain. Sa mission couvrira bien sûr d’autres aspects de travail de terrain pour l’assistance directe aux victimes de l’esclavage et diverses exactions. Nous vous en rendrons compte dans les prochaines ‘Brèves’.

 

Avec nos salutations les meilleures,

Le comité de Vivere

 

De : Avaaz.org [mailto:avaaz@avaaz.org]
Envoyé : dimanche 16 août 2015 13:49
À : mike.hoffman@bluewin.ch
Objet : Prochaines étapes vers la fin de l’esclavage en Mauritanie

 

Merci d’avoir agi pour appeler à la libération de Biram Dah Abeid en Mauritanie. Nous n’avons que cinq jours pour construire une campagne de mobilisation massive. Envoyez le mail ci-dessous à vos ami(e)s et votre famille, et partagez ce lien sur Facebook et sur Twitter:
https://secure.avaaz.org/fr/mauritania_anti_slavery_biram_loc_dn/?tCEFyab
Merci encore,
L’équipe d’Avaaz

——–

Chers membres d’Avaaz autour du monde,

Je suis devenue esclave à l’âge de 5 ans. Chaque jour, je devais m’occuper du troupeau. Chaque nuit, j’étais violée par mon maître. J’ai toujours cru, sans vraiment comprendre, que c’était normal.

En Mauritanie, d’où je viens, des centaines de milliers de personnes sont encore réduites en esclavage aujourd’hui. Mais j’ai eu de la chance. Mon frère a pu échapper à ses maîtres et a rejoint une organisation anti-esclavagiste. Ils sont venus me libérer. Au début, j’ai refusé de les suivre. Je ne pouvais pas imaginer une vie sans mes maîtres, moi qui n’avais connu qu’une vie de travail perpétuel, même enceinte, même sur le point d’accoucher.

L’homme qui est venu me chercher, et qui a consacré sa vie à libérer des centaines de personnes comme moi, croupit aujourd’hui en prison pour avoir osé s’exprimer publiquement contre l’esclavage. Mais dans cinq jours s’ouvre son procès en appel et il pourrait être libéré. Si les voix de centaines de milliers de personnes du monde entier s’élèvent pour soutenir Biram Dah Abeid, nous pouvons briser ses chaînes afin qu’il continue à aider d’autres esclaves à briser les leurs. Rejoignez-moi maintenant:

https://secure.avaaz.org/fr/mauritania_anti_slavery_biram_loc_dn/?tCEFyab

Les élites propriétaires d’esclaves font pression pour conserver le statu quo, mais les mentalités ont commencé à changer. Je suis convaincue que notre Président peut être influencé: après d’intenses mobilisations, il a déjà libéré par le passé des prisonniers politiques, y compris Biram lui-même. Rejoignez-moi afin que nous lui rendions à nouveau la liberté.

https://secure.avaaz.org/fr/mauritania_anti_slavery_biram_loc_dn/?tCEFyab

Avec mes remerciements et tout mon espoir,

Haby mint Rabah et toute l’équipe d’Avaaz

Notes complémentaires d’Avaaz:

De tous les pays du monde, c’est en Mauritanie que l’esclavage est toujours le plus terriblement présent. Aujourd’hui, jusqu’à 20% de la population pourrait être maintenue en esclavage. Nés esclaves ou vendus à des maîtres, ils sont maltraités, violés et exploités. Et comme le commerce d’esclaves des siècles passés, cette pratique est raciste: pratiquement tous les esclaves sont issus de la communauté haratine.

La Mauritanie est le dernier pays à avoir officiellement aboli l’esclavage, et n’a criminalisé cette pratique qu’en 2007. Bien que cela soit illégal, qu’une loi et un plan d’action pour éradiquer l’esclavage aient été adoptés, et que le parlement vienne tout juste d’adopter une loi qualifiant l’esclavage de “crime contre l’humanité”, un seul maître d’esclaves à ce jour a été condamné par la justice.

Ceux qui dénoncent cette pratique cruelle et illégale sont emprisonnés et torturés. Biram a combattu l’esclavage toute sa vie; il a reçu de prestigieux prix de l’ONU et s’est récemment porté candidat à la présidence de la Mauritanie. Mais le gouvernement refuse de reconnaître l’organisation qu’il dirige, et l’a condamné à deux ans de prison pour s’être exprimé publiquement.

Tout juste cinq jours avant le procès en appel, répondons à la sollicitation d’Haby, demandons la libération de Biram et construisons l’appel à l’abolition le plus phénoménal du XXIe siècle en partageant la nouvelle sur Facebook, Twitter, partout:

https://secure.avaaz.org/fr/mauritania_anti_slavery_biram_loc_dn/?tCEFyab

POUR PLUS D’INFORMATIONS:

“Pour les maîtres, violer les esclaves est un droit” (Le Nouvel Observateur)
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141214.OBS7863/pour-les-maitres-violer-les-esclaves-est-un-droit.html

Le combat contre l’esclavage en Mauritanie récompensé par l’ONU (RFI)
http://www.rfi.fr/mfi/20131227-mauritanie-biram-ould-dah-ould-abeid-prix-esclavage-nations-unies-droits-homme-onu/

Mauritanie: Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison (Jeune Afrique)
http://www.jeuneafrique.com/35343/politique/mauritanie-dah-ould-abeid-et-2-autres-militants-anti-esclavagistes-condamn-s-2-ans-de-prison/

En Mauritanie, l’esclavage est désormais un “crime contre l’humanité” (TV5 Monde)
http://information.tv5monde.com/en-continu/en-mauritanie-l-esclavage-est-desormais-un-crime-contre-l-humanite-47787

Mauritanie: quand la question de l’esclavage s’invite à la présidentielle (Afrique Décryptages, Ifri)
https://afriquedecryptages.wordpress.com/2014/05/20/mauritanie-quand-la-question-de-lesclavage-sinvite-a-la-presidentielle/

Mauritanie. Il faut libérer l’ancien candidat présidentiel et les militants anti-esclavagistes(Amnesty International)
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2015/01/mauritania-jailed-presidential-candidate-and-anti-slavery-activists-must-be-released/

Biram Dah Abeid est toujours en prison: derniers développements (UNPO, en anglais)
http://unpo.org/article/17712

Forty years a slave: des femmes commencent une nouvelle vie en Mauritanie (IRIN, en anglais)
http://newirin.irinnews.org/female-slaves-mauritania-photo-feature/

Résolution conjointe sur la Mauritanie, en particulier sur le cas de Biram Dah Abeid (Parlement européen, en anglais)
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+MOTION+P8-RC-2014-0382+0+DOC+XML+V0//EN

Avaaz est un réseau citoyen mondial de 41 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (“Avaaz” signifie “voix” dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

Ce message a été envoyé à mike.hoffman@bluewin.ch parce que vous avez précédemment signé la pétition “Libérez Biram, mettez fin à l’esclavage en Mauritanie” le 2015-08-16 07:48:58.