Chères et chers Membres et Amis,

 

1°            Syrie

 

Le travail pour obtenir la libération de femmes injustement séquestrées dans les geôles du régime avance mais lentement, compte tenu des difficultés physiques, logistiques et administratives qu’on peut imaginer dans le contexte syrien. Malgré tout, trois femmes ont pu être libérées en février dernier et une quatrième vient de l’être en début de ce mois de juin.

Cette action conduit l’équipe à rencontrer d’autres prisonnières dont la situation judiciaire n’appelle pas notre assistance légale mais qui sont mères de très jeunes enfants détenus avec elles. Vu leur dénuement et vu l’indigence de la prise en charge par l’autorité pénitentiaire,  Vivere-Syrie assure un complément nutritionnel à 5 de ces bébés depuis le mois dernier.

 

2°            Philippines

 

Le comité de Vivere a décidé le lancement du projet : ‘‘Lutte contre la stigmatisation, la maltraitance et la torture d’êtres humains souffrant de maladies mentales’’. La fiche attachée résume le fondement et l’objectif de ce projet, présentant aussi quelques images illustrant la nécessité d’agir. Prière et merci d’y consacrer 5 minutes de lecture.

Les besoins immédiats pour lancer ce travail au plus vite sont de trouver :

–          Un-e psychiatre qualifié dans ce domaine spécifique, acceptant d’effectuer une mission bénévole d’évaluation sur place d’une dizaine de jours avec Scott Typaldos, membre du comité et responsable du projet. Il est souhaité que ce/cette psychiatre parle l’anglais et puisse assurer ou faire assurer le coût du billet d’avion (env. CHF 900). Nous remercions nos lecteurs connaissant un-e psychiatre pouvant répondre à ce profil de bien vouloir lui transmettre la fiche attachée, en l’invitant à nous contacter dès que possible.

–          Un minimum de ressources financières pour couvrir au moins les 6 premiers mois du projet ; budget indiqué sur l’attaché.

 

3°            Goma, Nord Kivu, RdCongo

 

Depuis octobre 2015 Vivere soutient le travail du centre Tulizeni qui accueille en permanence une centaine d’enfants orphelins ou non accompagnés, ainsi que des adolescentes mères célibataires victimes de viol. Voici quelques images illustrant le quotidien de Tulizeni :

 

Apprendre  Jouer  Apprendre et jouer
   

 

Participer

  

Manger à sa faim

  

Chérir

  

 

 

4°            Maroc

 

Voici deux résumés de prises en charge parmi beaucoup d’autres que nous adressent nos amis et partenaires de l’association Hayati, (par respect des identités les prénoms sont d’emprunt) :

 

La maman Naima ayant trois enfants à charge, un garçon de 7 ans, Farida 5 ans et Jmiaa 3 ans. Ayant des difficultés avec son mari qui lui a kidnappé son garçon et l’a placé comme berger au bled chez son frère, la maman veut tout faire pour le récupérer, alors nous lui avons trouvé un avocat qui va l’aider gratuitement afin d’obtenir la pension de ses enfants et son divorce. Son mari ne joue pas le rôle d’un vrai père alors elle a décidé de travailler dans les fermes pour subvenir à ses besoins.  Hayati l’a aidée de payer le premier mois de loyer, pris en charge par VIVERE, et quelques dons en nature. Les deux filles sont intégrées à la crèche d’Ait Melloul.
–           –       –
Souad est une maman de la région de Safi, Mariée à Qlâat Sraghna, son mari lui a confisqué  les originaux des papiers, cette maman a déjà pris un avocat pour sa cause, mais le père refuse de reconnaitre sa fille Aicha, récemment nous l’avons adressé avec une lettre d’accompagnement au juge des affaires familiales à Qlâat Sraghna, afin d’obtenir un duplicata d’acte de mariage (chose faite), cette pièce est fondamentale dans le dossier afin que le tribunal force à faire reconnaitre au père cet enfant. Aujourd’hui ce dernier est intégré à la crèche d’Ait Melloul. En attendant, nous avons pu trouver un travail dans une usine pour cette maman. Aide attribuée à cette maman : nous lui avons fourni 2 couvertures et une natte, pris en charge par VIVERE et quelques aliments nécessaires.

 

 

5°            Ukraine, lutte contre le trafic des êtres humains

 

Nous avons produit un petit film-documentaire de 17 mn que vous êtes cordialement invités à voir sur notre site  http://vivere.ch/actualites-et-medias/   en cliquant sur l’icône suivant

 

6°            Facebook

 

Des bénévoles ont bien voulu démarrer une page présentant notre mouvement sur   https://www.facebook.com/viverech  Nous invitons les abonnés à visiter cette page et à bien vouloir la faire connaître à celles & ceux de leurs proches susceptibles de s’y intéresser.

 

Avec nos salutations les meilleures,

Le comité de Vivere

Vivere  7, av d’Yverdon  C.H.1004  Lausanne          contact@vivere.ch            www.vivere.ch         CCP 17 – 709 738 – 6

Prix des droits de l’homme de la République française, mention spéciale, 2007                                        membre de la FEDEVACO

association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du code civil suisse, politiquement et confessionnellement indépendante

reconnue d’utilité publique

Rectangle à coins arrondis: Depuis sa création en 1999 Vivere est mû uniquement par des bénévoles. Sans coûteux dispositifs pour la recherche de fonds ou le marketing, et sans loyers à supporter, nos frais de fonctionnement sont à moins de 2%. Cette gestion spartiate du mouvement n'est possible que grâce à votre solidarité.