Chères et chers Membres et Amis,

Le monde compte plus de18 millions de riches..

19.6.2018   ATS

..et 175’000 « ultra-riches », dont la fortune dépasse les 30 millions de dollars. À l’échelle planétaire, la fortune cumulée des millionnaires atteint un nouveau record pour dépasser les 70’000 milliards de dollars (69’491 milliards de francs), révèle une étude publiée mardi par Capgemini.                  

Source: KEYSTONE/AP/TED SHAFFREY      

Déclaration universelle des droits de l’homme

10 décembre 1948

 Article 25

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. 

Avec son partenaire en territoire de Fizi, Sud Kivu, R.d.Congo, Vivere soutient quatre nouveaux cas de vieillards abandonnés, sans toit et sans autre recours, pour leur assurer un abri et une aide nutritionnelle.

Coût par personne pour une année = CHF 287 ( € 249)


2°   Syrie

 L’équipe Vivere-Syrie adresse cette narration :

 

« Deux bébées, deux sœurs, orphelines de leur père.

 

Dans un quartier pauvre de Homs, et dans une petite pièce misérable, vit une très pauvre famille : le papa, la maman, et leur petite Salma, tandis que Jouna est, encore, bien tranquille, dans le ventre de sa mère.

Le papa se lève, chaque jour, soucieux et inquiet : comment assurer le pain à sa petite famille ? Très souvent, en buvant la tasse du thé, avec un morceau du pain, et quelques olives, il reste à sa faim, pour laisser le petit reste à sa femme, pour se nourrir, un peu plus que lui, afin de pouvoir donner quelques gouttes du lait à la petite Salma, qui s’accroche à la poitrine de sa maman pour calmer sa faim avec les quelques gouttes du lait qui lui restent.

Un de ces matins, comme d’habitude, le papa quitte son petit foyer afin de trouver un travail quelconque, et assurer le pain de sa famille…, mais, il ne savait pas qu’il avait rendez- vous avec la mort !..  Une mort atroce, dans une explosion criminelle !…

Et voilà, la malheureuse maman, qui se trouve affligée, désarmée, devant sa petite Salma ! et quelques mois plus tard, elle donne naissance à Jouna !..

Une lourde responsabilité !.. C’est dur, très dur !..

Et voilà, le programme du lait de Vivere, et de toutes les amies et tous les amis de la Vie, qui entre dans ce petit foyer, et qui dessine un petit sourire de vie sur le visage de la maman et de ses petites gosses !…

 

3°   Campagne-action pour l’abolition de la peine de mort et de l’emprisonnement à vie d’enfants

  • À l’occasion de la visite d’État du Président de la République islamique d’Iran en Suisse les 2 et 3 juillet prochains, Vivere adresse une requête au Président de la Confédération Helvétique. Voir courrier attaché.
  • Nous vous prions de bien vouloir lire notre pétition sur https://www.change.org/p/conseil-des-droits-de-l-homme-des-nations-unies-abolition-de-la-peine-de-mort-applicable-aux-mineurs   Si ce texte trouve votre adhésion merci de le signer et de le diffuser à vos proches.
  • Vivere est en voie d’être intégré au sein du Global Study on Children Deprived of Liberty (https://childrendeprivedofliberty.info )

 4°   Pakistan

    Notre partenaire local nous informe que suite aux plaidoiries (et à l’obstination) de l’avocat Mohamed Ali, le détenu Shaffique a été soustrait au Tribunal Criminel où il risquait la peine de mort pour viol supposé d’une fillette. Des analyses morphologiques ont été effectuées pour établir son âge réel (test osseux, dentition, etc.) dont les résultats, comme les documents administratifs d’identité ou d’enregistrement, sont fréquemment suspectés d’être des faux par l’enquête comme par l’accusation. Sur la base de renseignements obtenus auprès des autorités scolaires, et au terme d’une plaidoirie acharnée, l’avocat a pu argumenter de manière efficace ; la poursuite et la procédure contre Shaffique ont été renvoyées devant un Tribunal pour Mineurs.
Il faut savoir qu’au Pakistan, un tiers des habitants n’a pas d’acte de naissance et qu’en ce qui concerne les crimes les plus graves, la question de l’âge du suspect, lorsqu’il y a doute sur la minorité, n’est étudiée que dans la phase du procès, tandis qu’après parfois plusieurs années de détention préventive le mineur de 17 ans est devenu adulte…et les preuves éventuelles de son âge au moment du crime sont devenues très fragiles…

*

Avec nos meilleures salutations,

Le comité de Vivere