Chères Amies et chers Amis,

 

INVITATION, soirée UKRAINE, 7 septembre :

 

Bientôt parmi nous sera Victoria Ostapchuk, fondatrice de l’association ‘Avenir’ basée à Jytomyr, partenaire de notre mouvement depuis sept ans. ‘Avenir’ et Vivere collaborent étroitement pour lutter contre le trafic des êtres humains. Ce partenariat agit sur 3 fronts : la prévention du trafic, l’assistance aux victimes, et l’inculpation en justice des criminels.

Nous vous invitons cordialement à venir rencontrer et échanger avec Victoria, qui est francophone, le

mercredi 7 septembre, 19h30 précises

dans une belle salle gracieusement mise à disposition au

Musée de l’Immigration, Casamundo, av. de Tivoli 14, 1007 Lausanne

Merci de bien vouloir nous faire savoir par un mot si vous serez présent-e, ce qui permettra d’ajuster la préparation des boissons et des en-cas.

 

 VOLONTAIRES de Vivere au FESTIVAL de la CITE (juin/juillet)

 

Le Festival nous avait proposé d’assurer la vente des programmes durant les 6 soirées de l’évènement, moyennant rétribution de 1 franc par unité vendu. 38 volontaires membres ou proches du mouvement ont courageusement répondu à l’appel, pour battre le pavé parmi la foule en vendant un maximum de brochures. Quelques photos attachées à cet envoi témoignent de la gaieté dans l’engagement de ces volontaires que nous remercions si vivement. Le résultat sonnant et trébuchant est significatif : CHF 1’917 ont été crédités sur le compte deVivere le 15 août. Du premier au dernier franc cette somme sera affectée au travail de lutte contre le trafic des êtres humains en Moldavie, où nous intervenons en assistance aux victimes depuis 2005.

 

 

MAROC

 

Le 26 juin le crèche récemment ouverte par Hayati aux Aït Melloul tenait sa première journée ‘Portes ouvertes’. Le public a pu rencontrer la soixantaine d’enfantsoccupant toute la capacité d’accueil de l’entité, dans des locaux en état impeccable d’organisation et de sécurité. Des Mamans se sont également jointes à cet évènement. Rappelons juste que les deux crèches de Hayati accueillent des enfants de mère seule en haute difficulté, et que ce programme est conçu pour éviter l’abandon et les mauvais traitements d’enfants en très jeune âge.

L’un des nôtres, présent sur place à cette occasion, a pu par ailleurs nouer de premiers contacts avec une organisation féminine agissant sur l’ensemble du territoire marocain. Le travail effectué par Vivere dans le Golfe Persique a fait constater que des Marocaines y sont aussi, hélas, victimes du trafic et d’’exploitation criminelle. Nous cherchons par conséquent un ou des partenaires fiables au Maroc pour coopérer au rapatriement et à l’accompagnement de victimes que nous pourrions assister en ce sens.

 

 

En vous souhaitant un très bel été, avec nos meilleures pensées,

 

Le comité de Vivere