Chères et chers Amis,

 

Les Kivu, R.d.Congo, notre zone de travail depuis 2004

 

–     Alerte : certains médias du Nord commencent enfin à prendre la mesure de la tragédie sévissant à l’Est du pays ayant entraîné la mort violente de plus de cinq millions de personnes depuis 1998. L’actualité, ce qui se passe en ce moment, aujourd’hui même, c’est des vagues incessantes de violence venant briser des milliers de vies dans des régions entières, dans des villes, des villages, jusqu’en des hameaux aux fins fonds de terroirs enclavés. Le document attaché ici reproduit deux articles récents, à la teneur véridique, dont l’un est paru dans un quotidien romand qui a ensuite ouvert ses colonnes pour un témoignage de Vivere que vous trouverez en préambule.

–      Lutte contre l’impunité : notre 13ème Chambre foraine de l’auditorat militaire a été organisée du 5 au 8 juin à Luvungi, plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira, au cours de laquelle trois causes ont été jugées. L’un des prévenus a été condamné à 3 ans de prison pour coups et blessures, un autre à 10 ans de servitude pénale pour viol aggravé sur une fillette de quatorze ans, et le 3ème à 6 mois de détention pour coups et blessures aggravées. Dans chacun des jugements, des dommages & intérêts ont été accordés aux victimes. Notre 14ème opération est prévue en septembre, à Malicha, territoire de Fizi.

–     Danger permanent : le local-bureau de notre partenaire UCPDHO d’Uvira a subi un attentat dans la nuit du 13 au 14 juillet. Le gardien a été blessé par les agresseurs qui ont saccagé les locaux.

 

 

Lutte contre le trafic des êtres humains, Ukraine, Moldavie et Transnistrie.

 

–           Lors d’une mission dans ces 3 pays en juin, Mike a pu travailler avec chacune des organisations partenaires sur le terrain, et nouer une nouvelle relation de travail avec une petite association militante à Kharkov, à l’est de l’Ukraine. Cela a aussi été l’occasion de rencontrer longuement plusieurs victimes du trafic, dont certaines ont été rapatriées de la région du Golfe Persique grâce à l’action où nous sommes directement impliqués.

–           L’axe central à tous nos partenariats en Europe de l’Est reste l’assistance directe aux victimes rentrées d’esclavage, la prévention et la mobilisation d’un maximum de forces locales pour barrer la route aux réseaux mafieux. Cette année, nous avons aussi ‘mis le paquet’ pour densifier l’action légale : soutien et accompagnement des victimes qui ont le courage de porter plainte contre leurs bourreaux. Nous travaillons avec quelques avocats très courageux et tenaces. L’une des affaires jugées à Chernigiv, gagnée en 1ère instance, gagnée en appel, à moitié démontée par la cour de Cassation de Kiev, risque de devoir être portée devant la Cour Européenne des droits de l’Homme ; dans ce cas Vivere est résolu à aller jusqu’au bout.

–           Une fois n’est pas coutume : nous nous permettons de vous recommander le film « La Dénonciation » (The Whistleblower) de Larysa Kondracki, inspiré de faits réels sur le trafic des femmes en Bosnie. Certains passages sont durs à regarder, mais correspondent à la réalité, telle que nous la connaissons après huit ans de travail en grande proximité avec des victimes, du tourment qu’elles subissent.

 

Mobilisation en Suisse

Le repas organisé par Casamundo le 28 avril à Lausanne s’est conclu par un bénéfice net de CHF 1’590, somme importante qui est consacrée jusqu’au dernier franc en faveur du travail de Vivere sur le terrain. Nous renouvelons notre profonde reconnaissance aux Amies et Amis bénévoles qui ont déployé tant d’efforts et de générosité pour réussir cet évènement.

 

*

 

Avec nos meilleurs vœux pour que l’été vous soit agréable, à vous-mêmes comme à vos proches.

 

Le comité de Vivere