sauvegarde de personnes risquant la mort par une discrimination inacceptable

v i v e r e

 

Chères Amies et chers Amis,

 

Quelques lignes sur les besoins actuels du mouvement, puis de brèves nouvelles du terrain.

 

BESOINS :

 

–          Les finances de Vivere sont actuellement au plus bas. Nous prions et remercions les membres qui n’ont pas encore réglé leur cotisation annuelle 2007 de bien vouloir s’en acquitter dès que possible. La cotisation est toujours à CHF 120/an, (€ 80).

 

–          Ordinateurs portables : pour deux petites associations locales (ACMEJ et UCPDHO) qui sont nos proches partenaires à Uvira, RdC, nous cherchons des ordinateurs portables gratuits, qui peuvent bien sûr être de seconde main mais en état de marche. La capacité de ces machines n’a pas beaucoup d’importance dès lors qu’elles puissent convenir pour les 3 utilitaires de base : word, excel et outlook. Ces associations partenaires sont extrêmement impliquées dans la défense des droits humains, dans un contexte où les violations graves sont quotidiennes et malheureusement nombreuses. Les ordinateurs permettraient aux militants de gagner plusieurs jours de travail et de déplacement chaque mois pour la rédaction et la transmission des enquêtes et rapports nécessaires à la diffusion des alertes et au travail juridique que nous soutenons pour lutter contre l’impunité dont jouissent trop souvent les criminels. Mike se rend en mission sur place à partir du 25 septembre prochain et ça serait l’occasion idéale pour transporter les 2 machines sans autre frais.

 

–          Petits appareils photos numériques : même topo que ci-dessus. Ils sont nécessaires lors des enquêtes effectuées ‘à chaud’ après des exactions afin de saisir d’éventuels éléments matériels pouvant servir à la recherche de responsabilités et d’identification des criminels.

 

 

 

MOLDAVIE

 

L’évaluation générale du programme de santé et de prévention du trafic des êtres humains, en faveur de la jeunesse des villages de Costesti, Hansca et Molesti, a été faite en juin de manière rigoureuse et impartiale par notre partenaire l’Ong Compasiune, soutenue par Elizabeth Ponce qui agit au nom de Vivere en Moldavie. Les conclusions sont considérées comme positives par les autorités et observateurs locaux (santé publique, municipalités, affaires sociales, instances éducatives, etc.) qui ont été associés tout du long, et le projet continuera de l’avant avec l’implication de notre mouvement pour une 3ème année. Parmi plusieurs réalisations, notons que 78 adolescents provenant des trois villages ont suivi à titre volontaire une longue formation préparatoire pour devenir à leur tour des agents de conscientisation auprès de leurs camarades et des plus jeunes. En attachés nous vous joignons une photo de la remise des diplômes aux volontaires, le 3 juillet dernier, et quelques peintures d’enfants dans un atelier ‘d’art thérapie’ animé par les volontaires. Ces images nous semblent assez expressives de l’avancée et de l’enracinement du projet.

 

 

 

SUD KIVU, République démocratique du Congo

 

Depuis le début de cette année pas une seule semaine ne s’achève sans que nous ayons reçu de nos partenaires et correspondants sur place des dépêches faisant état d’incessantes violences et violations des droits humains, commises par des hommes armés des diverses factions qui continuent à sévir dans la région.

 

Semaine dernière c’est l’un de nos camarades, militant d’une organisation partenaire de Vivere, qui a subi l’agression décrite dans le communiqué suivant. Cet évènement ne peut que nous confirmer dans la résolution de soutenir ces courageuses petites associations luttant sur leur sol pour le respect du droit, d’une part, et d’autre part de maintenir tous nos efforts dans la lutte contre l’impunité.

 

De : Bora-Uzima Mashimango [mailto:avvdh2006@yahoo.fr]
Envoyé : mardi, 31. juillet 2007 18:45
Objet : Un militant de l`UCPDHO qui vient d`etre victime d`une visite nocturne par les éléments armés.

Chers  amis

Bonjour,

Nous sommes au régret de vous apprendre une nouvelle malheureuse d`une visite nocture qu`à eu l`un des nous défenseurs des droits humains d`Uvira.

En date du lundi 30/07/2007 le soir à 20 heures en territoire d`Uvira, province du sud kivu,à l`Est de la RDCongo,un militant des droits humains de l`organisation UCPDHO, secrétaire et traducteur de la langue anglaise au sein de cette organisation, ce monsieur répond au nom de Benjamain  Munyanya, agé de plus aux moins 60 ans, marié et pere d`un certain nombre d`enfants, résident dans le Q. Kilibula, Av. Mombassa, a été victime d`une visite nocturne par les éléments armés non encore identifiés. Ils étaient habillés en tricot militaire et en cagoules. Parmi ces malfrats, l`un est entré dédans et les autres sont restes dehors entrain d`assurer la sécurité de celui qui est dédans entrain de faire l`opération. celui qui est entré dédans à proceder à l`intimider en lui placant le canon au front et à la victime de donner l`argent. Monsieur Benjamain a dit qu`il n`a pas d`argent mais le malfrat n`a pas voulu comprendre celà. Il a directement commence à torturer la victime et la conduire dans la chambre et celà ou l`homme armé à proceder à perquisitionner la maison de la victime jusqu`à extorquer une somme des dollars 82 qui étaient destinaient à l`achat des toles dans l`objectif de couvrir sa maison que la victime est entrain de construire. En plus de celà, le malfrat a récupéré une somme de 1300 Francs congolais et un téléphone portable.

La victime a été blessée au front et au lèvre suite aux coups forts de crosses de fusil qu`elle a eu de ce malfrat. La victime a été aussi étranglé par ce malfrat et voilà qu`aujourd`hui la victime est entrain de souffrir des douleurs au niveau du cou.

Vous comprendrez que malgré l`installations des nouvelles institutions de l`état, elles ne sont pas encore en mesure d`instaurer un état des droits au Congo Démocratique,ensembles luttons contre l`impunité.

AVVDH condamne  jusqu`à la derniere energie cet acte de barbarie perpetré par ces hommes en armes non encore identifiés et souhaite que ces malfrats soient appréhender ,arreter et jugé conformément à la loi congolaise.

Pour AVVDH

Alexis   Mashimango   Bora-Uzima

Directeur    Général.

———————————————————————-

 

Bien amicalement à toutes et tous,

le comité de Vivere