Chers Amies et Amis,

 

Ci-dessous sont évoqués des meurtres de militants défenseurs des droits humains au Congo RdC, dont l’un fut perpétré la semaine dernière : notre camarade Toto Kaligito a été abattu à Rubanga, région où ACMEJ et Vivere travaillent de longue date. Les mêmes tueurs menacent un autre de nos proches, Jules Mabundo,volontaire de la même équipe locale. Sur la photo attachée, Jules est la 3ème personne en partant de la gauche.

 

L’un des nôtres se rend sur place le mois prochain ; parmi diverses tâches sa mission sera de soutenir toutes démarche, enquête et action visant l’inculpation et la condamnation des assassins, ainsi que la protection des militants partenaires de notre mouvement.

 

Le comité de Vivere

 

De : vivere [mailto:contact@vivere.ch]
Envoyé : samedi, 30. juillet 2011 12:23
À : ‘deonamujimbo@gmail.com’; ‘RSF Africa / RSF Afrique’; ‘pboosten@protectioninternational.org’; ‘gperrier@protectioninternational.org’
Cc : ‘PAX ACMEJDH’; ‘reddhopgl43@yahoo.fr’
Objet : Communiqué sur meurtre de Pascal Kabungulu

sauvegarde de personnes risquant la mort par une discrimination inacceptable

v i v e r e

Chers Amis,

 

Nous nous associons bien sûr pleinement aux interpellations exprimées par ce communiqué. Si nous avions été concertés au préalable, Vivere aurait pu cosigner ce texte.

 

Nous précisons de plus que :

 

1°      A la liste des victimes rappelée en page 2 de l’attaché, il faut hélas ajouter le nom de Monsieur Kaligito Toto, militant de l’ACMEJ, abattu a Rubanga le 24 juillet dernier. Son collègue Jules Mabundo est actuellement dans la ligne de mire des mêmes assassins. Voir s.v.p. la dépêche de l’ACMEJ joint à ce message. Le soussigné connaît personnellement Toto et Jules, qui travaillent dans des conditions extrêmement difficiles, dangereuses, dans un contexte d’enclavement géographique (Moyens Plateaux, chefferie de Léméra) où l’impunité est habituellement de mise.

 

2°      Le coordinateur de l’ACMEJ, Monsieur Eric Muvomo, subit à nouveau des menaces dans la plaine de la Ruzizi, cette fois du fait du commandant de la police de Kamanyola, le dénommé Nyamirongo.

 

Nous vous prions d’être ou de rester en rapport étroit avec l’ACMEJ, en mobilisant toutes les forces nécessaires pour protéger ses militants et faire réprimer leurs agresseurs.

 

Vivere

Mike Hoffman

Président

Vivere  7, ave d’Yverdon  C.H.1004  Lausanne          contact@vivere.ch            www.vivere.ch         CCP 17 – 709 738 – 6

Prix des droits de l’homme de la République française, mention spéciale, 2007                                        membre de la FEDEVACO

association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du code civil suisse, politiquement et confessionnellement indépendante

reconnue d’utilité publique

———- Message transféré ———-

De : Gaëlle Perrier <gperrier@protectioninternational.org>

Date : 30 juillet 2011 10:34

Objet : Communiqué de presse – Pascal Kabungulu

 

Madame, Monsieur,

 

Prière de trouver ci-joint le communiqué de presse conjoint de 29 ONG

congolaises et internationales et 3 réseaux d’ONG congolaises de défense

des droits humains, relatif à la persistance du blocage du dossier de

Pascal Kabungulu Kibembi, 6 ans après le meurtre de ce dernier.

 

Merci de bien vouloir en assurer une large diffusion.

 

Cordialement.

 

Gaëlle Perrier

 

Protection International

Coordinatrice Junior, Protection Desk R.D.Congo

62, avenue Hippodrome, commune d’Ibanda, Bukavu, Sud Kivu